medicine-g9fc68a967_1920_edited.jpg

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque pourrait se définir par un état d'équilibre entre l'excitation et la relaxation atteint grâce à une pratique respiratoire qui permet une neutralité émotionnelle et une meilleure adaptabilité physiologique aux différentes situations de la vie courante.

Les bienfaits de la pratique régulière de la cohérence cardiaque sont nombreux.

Sur la santé psychologique et intellectuelle :

- Réduction du stress

- Augmentation de l’énergie et de la résilience

- Une plus grande clarté mentale, meilleure prise de décision 

- Augmentation des capacités intellectuelles et créatrices

- Augmentation de l’équilibre émotionnel

- Amélioration de la capacité d’écoute, de la qualité de présence

Sur la santé physique :

- Augmentation du taux de DHEA (l‘hormone de jeunesse) 

- Réduction du taux du cholestérol

- Réduction de l’hypertension

- Réduction du diabète

- Amélioration du sommeil

- Augmentation du système immunitaire

- Perte de poids

 

L’activité cardiaque est naturellement irrégulière. C’est ce que l’on appelle la variabilité cardiaque : notre coeur alterne en permanence entre accélération et ralentissement pour s’adapter (effort physique, récupération, stress, émotions ...). La variabilité cardiaque reflète ainsi la capacité d’adaptation de l’organisme, c’est donc un marqueur de santé, tant physiologique que psychologique.

La cohérence cardiaque est un état particulier de cette variabilité. Elle est non naturelle, mais obtenu par une induction respiratoire : la respiration 5/5 (5 temps pour l’inspire et 5 temps pour l’expire), à raison de 6 fois par minutes. Cette respiration permet de renforcer et réguler la variabilité cardiaque en la stabilisant autour d’une fréquence de 0,10 Hz. On parle alors de résonnance cardiaque. La courbe sur l’enregistrement devient alors « cohérente ».

activite_cardiaque_courbes.jpg
 
Système nerveux autonome.jpg

La pratique de la cohérence cardiaque amène donc à un état d'équilibre de notre système d'adaptation.
Cette adaptation se fait grâce à notre système nerveux autonome (SNA) qui possède deux branches :
- le sympathique (adaptation active, effort, stress)
- le parasympathique (relaxation, repos, récupération).
L'inspiration active le sympathique, l'expiration active le parasympathique.
En égalisant volontairement les temps d'inspir et d'expir on équilibre alors le système nerveux autonome.

 

Ma formation "Conseillère en cohérence cardiaque"

J'ai suivi la formation dispensée par le docteur David O'Hare, médecin, nutritionniste et psychothérapeute.
Il est le référent dans le domaine et auteur de différents ouvrages sur le sujet dont le plus connu est « Cohérence cardiaque 3.6.5, Guide de cohérence cardiaque jour après jour ».

ROUQUIER Estelle - 2022 - FDB CONF - ATTESTATION FINALE - VD220313.jpg