top of page

Education thérapeutique du patient (ETP), kesako ?



"L’éducation thérapeutique du patient (ETP) vise à aider les patients à gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle est un processus continu, qui fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient."


L'ETP impose un cadre, une méthode, de la rigueur ... et de la créativité pour réinventer le rapport soignant-soigné.

Et je suis ravie d'avoir pu acquérir ou renforcer les compétences nécessaires à la construction d'un programme et l'animation d'ateliers avec l'IREPS Réunion.


SCLEROSE EN PLAQUES

Témoignage d'une patiente ayant participé à un programme d'ETP pour la Sclérose En Plaques (SEP) :

"Au-delà de ce que j'ai pu encore apprendre sur la maladie, j'ai trouvé intéressant de connaître les différents symptômes qui existaient et comment les appréhender si d'aventure ils s'emparaient de moi.

Je me suis sentie moins seule et j'ai pu côtoyer de nouvelles personnes qui sont comme moi dans l'interrogation permanente.

C'est une maladie que je trouve très "personnalisable" alors que je nous croyais tous sur un mode "ajusté".

Merci aussi à vous d'être dans la "vulgarisation" pour nous mettre la science à notre niveau.

Je suis ravie de ce moment. Alors encore merci de pérenniser ces ETP."


ENDOMETRIOSE

Des programmes d'ETP se développent également pour l'endométriose :


DOULEUR CHRONIQUE

La SFETD recommande également le développement de ce type d'accompagnement :


"Le parcours de soins du patient douloureux est souvent complexifié par :

  • le manque d’information et de connaissance sur les traitements disponibles et leur utilité

  • le manque d’accès à l’ensemble des thérapies disponibles et aux innovations thérapeutiques.

L’accompagnement et l’éducation thérapeutique du patient (ETP) sont des moyens d’améliorer l’information du patient et son adhésion au traitement et au parcours de soins. Ce parcours peut comporter une prise en charge conventionnelle et/ou faire appel à des stratégies innovantes, et/ou non pharmacologiques. Ces approches complémentaires, telles que les approches psychocorporelles (hypnose, sophrologie,...) sont plébiscitées par les patients qui en bénéficient et doivent être mieux diffusées au sein des SDC et en libéral, et proposées plus largement aux patients qui peuvent en bénéficier."







bottom of page