Le bisou magique çà fonctionne ! Et je vous explique pourquoi ...

Mis à jour : févr. 14



Au cours de ma formation sur la prise en charge de la douleur, j'ai découvert la théorie du portillon médullaire ou "gate control" dans le cadre des douleurs neuropathiques chroniques et je vais tenter de vous l'expliquer.

Cette théorie a été publiée en 1965 par Ronald Melzack et Patrick Wall.

Notre système nerveux est composé de différents types de fibres nerveuses :

  • des grosses fibres Aβ qui transmettent les messages de type tactiles jusqu'au cerveau

  • des petites fibres Aδ et C qui transmettent les messages douloureux jusqu'au cerveau

Le premier relais synaptique au niveau de la moelle épinière sert de centre de modulation et d’intégration des différents types de messages. A ce niveau, la stimulation des grosses fibres Aβ à conduction rapide bloque les réponses des neurones induites par la stimulation des petites fibres Aδ et C à conduction lente.

C'est pourquoi nous avons tendance à frotter ou comprimer la partie du corps douloureuse lorsque l'on se cogne par exemple.

Ainsi la sensation tactile inhibe la sensation douloureuse en bloquant la transmission du message douloureux jusqu'au cerveau.

Et il en est donc de même lorsque l'on fait un "bisou magique" à un enfant qui s'est fait mal.

Il est au delà de tout cela très important pour l'enfant que sa douleur soit reconnue et prise en compte.

Malheureusement la douleur chez l'enfant est parfois difficile à reconnaître. Le réflexe habituel de la nier plus ou moins pour ne pas être trop affecté, étant une forme de défense face à ses propres émotions.

"Quand nous aidons nos enfants à nommer leurs souffrances et leurs peurs, nous les aidons à les apprivoiser."

Dr Daniel J. Siegel, auteur du livre 'Le cerveau de notre enfant'

#Douleur #Parentalité #Enfance #Gatecontrol #Bisoumagique #Sophrologie

 

©2018 by Estelle Rouquier - Sophrologue I Tous droits réservés 

Crédits Photos : Olivia Fourets I Création graphique : Elsa Lauret

Mentions légales